LES DIFFÉRENTS IMPLANTS POUR LA CATARACTE

Comprendre l’utilité des implants lorsque l’on souffre de cataracte et de :

Vision de loin :
conduire, pratiquer une activité sportive, culturelle ou de loisirs…

Vision intermédiaire :
utiliser un ordinateur, une tablette numérique, lire une partition de musique…

Vision de près :
jouer aux cartes,
se maquiller, coudre…

CATARACTE
+ myopie et/ou hypermétropie

L’œil myope est un œil trop allongé ; le patient voit flou de loin, mais sa vision de près est bonne.
L’œil hypermétrope est un œil trop court ce qui se traduit par une mauvaise qualité de vision qui peut toucher aussi bien la vision de loin que la vision de près.
Si vous êtes atteint d’un de ces défauts optiques et souffrez de cataracte, le chirurgien peut vous proposer un implant adapté. Avant de le choisir, il s’intéressera à vos besoins visuels, vos habitudes, votre mode de vie et procèdera à un examen médical pour déterminer la solution la plus intéressante.

Les implants monofocaux :
un seul plan de vision corrigé
Les implants monofocaux sont les implants dits « standards ». Solution la plus largement utilisée lors d’une chirurgie de la cataracte, l’implant monofocal ne corrige qu’un seul plan de vision, en général la vision de loin. Si le patient retrouve sa vision de loin, il a tout de même besoin de lunettes correctrices pour la vision de près et la vision intermédiaire.

cataracte myopie hypermetropie

Les implants multifocaux* :
une vision corrigée à plusieurs distances
Les implants multifocaux visent à restaurer une bonne vision à plusieurs distances. On distingue communément 2 types d’implants multifocaux, les implants bifocaux et les implants trifocaux, selon qu’ils permettent de corriger la vision sur deux ou trois plans. Les implants multifocaux sont proposés afin de rendre, aux patients opérés de cataracte, une indépendance à la correction par lunettes pour la vision de loin et la vision de près.

* Pour les patients qui remplissent les critères d’éligibilité à une implantation multifocale.

CATARACTE +
ASTIGMATISME

L’astigmatisme est un défaut optique de l’œil qui a pour conséquence une vision imparfaite voire floue et déformée, aussi bien en vision de loin qu’en vision rapprochée.

Les implants monofocaux toriques : un seul plan de vision et l’astigmatisme corrigés.
Les implants intraoculaires monofocaux toriques corrigent un plan de vision, de loin en général, et intègrent une correction de l’astigmatisme.

Le port de lunettes reste cependant nécessaire pour voir correctement de près et en vision intermédiaire. Pour toutes vos activités mobilisant la vision de près, comme lire ou jouer aux cartes, le port de verres correcteurs restera nécessaire.
Même principe pour les activités requérant l’usage de la vision intermédiaire : utiliser votre tablette numérique ou un ordinateur, jardiner ou cuisiner nécessiteront une correction adaptée.

cararacte myopie astismatisme
cataracte myopie astigmatisme

Les implants multifocaux toriques* : corriger la vision sur plusieurs distances en même temps que l’astigmatisme.
Les implants intraoculaires multifocaux toriques visent à corriger, quant à eux, différentes distances de vision en même temps que l’astigmatisme. Vous profitez d’une amélioration de l’acuité visuelle grâce à la correction de l’astigmatisme intégrée dans l’implant. La sensation de vision « floue » induite par l’astigmatisme est ainsi corrigée.

En visant à restaurer une bonne vision à plusieurs distances en plus de l’astigmatisme, ces solutions offrent une liberté retrouvée, vis-à-vis des lunettes, dans la majorité de vos activités quotidiennes.

* Pour les patients qui remplissent les critères d’éligibilité à une implantation multifocale.

CATARACTE +
PRESBYTIE

La presbytie définie la perte d’accommodation, c’est-à-dire la capacité à passer de la vision de loin à la vision de près.

Cette perte progressive est habituelle et physiologique à partir de l’âge de 45 ans, même si la perte en confort visuel peut mettre quelques années à s’installer.

Les implants bifocaux et trifocaux ne permettent pas de corriger le défaut d’accommodation, mais de compenser la gêne occasionnée en restaurant différents champs de vision.

Les implants bifocaux* corrigent 2 plans de vision.
Les implants intraoculaires bifocaux corrigent la vision de loin et permettent d’atténuer les effets de la presbytie. En effet, une correction complémentaire intégrée dans l’implant permet de corriger la vision sur un deuxième plan, en général la vision de près ou bien la vision intermédiaire, permettant d’agir sur les symptômes de la presbytie. Ce choix d’implant est fait par le chirurgien en concertation avec le patient.

Corriger deux plans de vision avec un même implant vous permet d’apprécier un paysage par exemple mais aussi, au choix, de lire de près de façon nette ou bien de consulter votre tablette ou votre ordinateur.
Selon la correction choisie, le port de lunettes restera nécessaire pour voir correctement de près ou à distance intermédiaire.

cataracte presbytie

Les implants trifocaux* corrigent trois distances de vision.
Ces lentilles intraoculaires permettent dans la majorité des situations d’obtenir une bonne vision de loin, intermédiaire et de près. Ces implants permettent de se passer de lunettes correctrices au quotidien.

Quel que soit le cas de figure, la pose d’implants multifocaux est décidée par le chirurgien et fait suite à une discussion entre ce dernier et le patient, de manière à répondre au mieux aux attentes et besoins visuels exprimés.

cataracte presbytie

* Pour les patients qui remplissent les critères d’éligibilité à une implantation multifocale.

CATARACTE
+ PRESBYTIE ET ASTIGMATISME

Les implants bifocaux* toriques corrigent
2 plans de vision et l’astigmatisme
Les implants intraoculaires bifocaux toriques corrigent la vision de loin en intégrant une correction de l’astigmatisme et de la presbytie.
Ces corrections complémentaires, placées dans l’axe de l’astigmatisme, permettent de traiter l’astigmatisme naturel de l’œil et la presbytie (défaut d’accommodation) apparue avec l’âge.
En compensant l’anomalie de courbure de la cornée ou du cristallin trop bombé de l’œil astigmate, l’implant bifocal torique vise à améliorer l’acuité visuelle et à rétablir une vision plus nette. La sensation de vision « floue » induite par l’astigmatisme est ainsi corrigée.

La presbytie est elle aussi compensée : l’implant bifocal torique compense le défaut de vision apparu avec l’âge en corrigeant la vision sur 2 plans : la vision de loin et la vision de près ou la vision de loin et la vision intermédiaire. La vision de loin, celle de près ou intermédiaire, ainsi que l’astigmatisme sont ainsi corrigés. Le port de lunettes peut cependant rester nécessaire pour voir correctement de près ou à distance intermédiaire, selon la correction choisie.

cataracte presbytie astigmatisme
cataracte presbytie astigmatisme

Les implants trifocaux* toriques corrigent
3 plans de vision et l’astigmatisme
Les implants intraoculaires trifocaux toriques corrigent trois distances de vision ainsi que l’astigmatisme.
Les patients souffrant d’astigmatisme, à savoir une anomalie de courbure de la cornée ou du cristallin trop bombé de l’œil, peuvent profiter d’une amélioration de l’acuité visuelle grâce à la correction de l’astigmatisme intégrée dans l’implant. La sensation de vision « floue » induite par l’astigmatisme est ainsi corrigée.

En visant à corriger la vision à différentes distances – de près, intermédiaire et de loin – en plus de l’astigmatisme, ces solutions permettent de se passer de lunettes de vue dans la majorité des activités quotidiennes.
Les implants intraoculaires trifocaux toriques sont aujourd’hui des solutions qui permettent, à la suite d’une chirurgie de la cataracte, de remédier également à d’autres pathologies visuelles telles que la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie.

* Pour les patients qui remplissent les critères d’éligibilité à une implantation multifocale.

Parlez en à votre ophtalmologiste

Tolérance : Les complications potentielles des interventions d’extraction du cristallin ou d’implantation d’une lentille comprennent, de façon non limitative : lésions de l’endothélium cornéen, infection (endophtalmie), décollement de la rétine, vitritis, oedème maculaire cystoïde, oedème cornéen, bloc pupillaire, membrane cyclitique, prolapsus de l’iris, hypopion et glaucome transitoire ou persistant. Quelques effets indésirables ont été associés à l’implantation de lentilles intraoculaires : hypopion, infection intraoculaire, décompensation cornéenne aiguë, et intervention chirurgicale secondaire. Les interventions chirurgicales secondaires comprennent de façon non limitative : repositionnement de l’implant, remplacement de l’implant, aspiration du vitré ou iridectomie pour bloc pupillaire, intervention pour incision non étanche et intervention pour décollement de rétine.

implant cataracte
implant cataracte

Pour les LIO multifocales, des effets sur la vision sont prévisibles du fait de la superposition d’images multiples focalisées et non focalisées. Ils peuvent se présenter sous forme de perception de halos ou de lignes radiales encerclant des points lumineux en conditions nocturnes. Comme avec d’autres LIO multifocales, il est possible que ces symptômes visuels soient suffisamment importants pour que le patient demande que la LIO multifocale soit explantée. Une réduction de la sensibilité aux contrastes par rapport à une LIO monofocale peut être retrouvée chez certains patients et peut être plus fréquente dans des conditions d’éclairage faibles. Les patients ayant des LIO multifocales doivent donc faire attention lorsqu’ils conduisent la nuit ou dans des conditions de mauvaise visibilité.