FAQ
LA CATARACTE

QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES :

MES QUESTIONS :

Qu’est-ce que
la cataracte ?

La cataracte est une opacification partielle ou totale du cristallin qui provoque une baisse progressive de la vision. La cataracte interfère avec la lumière qui pénètre dans l’œil. Elle survient le plus souvent de manière progressive, en quelque années, et est rarement d’apparition brutale.

Où se trouve la cataracte ?

La cataracte se forme dans le cristallin dont la composition durcit avec le temps.

Quelle est la signification de cataracte ?

Le mot « cataracte » vient du latin « cataracta » qui signifie « chute d’eau ». Sa signification est assimilée à la gêne que perçoit un patient atteint de cataracte.

Qu’est-ce que le cristallin ?

Le cristallin est une lentille biconvexe souple et transparente ayant pour fonction de focaliser les rayons lumineux sur la rétine. Il est composé d’un gel transparent, de protéines et est entouré d’une capsule. Le cristallin participe à la vision : il se bombe pour la vision de près et s’aplatit pour la vision de loin.

Comment se forme une cataracte ?

Des agrégats protéiques se forment, désorganisant ainsi l’agencement régulier des protéines des cellules cristalliniennes.

Quelles sont les principales causes de la cataracte ?

Différentes causes peuvent être à l’origine de la maladie. La forme la plus fréquente est la cataracte liée à l’âge, aussi appelée cataracte sénile. La myopie forte, certaines inflammations intraoculaires, ou encore le glaucome peuvent favoriser l’apparition de la pathologie.
La cataracte traumatique survient dans un délai variable (de quelques jours à plusieurs années) après un choc sur l’œil. Les personnes atteintes de diabète ont également un risque plus élevé de développer une cataracte que les personnes non diabétiques. On l’appelle cataracte du diabétique.

La prise prolongée de certains médicaments comme les corticoïdes et les tranquillisants peuvent causer une cataracte médicamenteuse. La cataracte peut survenir après un traitement par radiothérapie. Enfin, il existe des cas de cataracte chez les nouveaux nés, on parle de cataracte congénitale.

Comment attrape-t-on la cataracte ?

La cataracte n’est pas une maladie contagieuse, il s’agit d’un processus naturel de vieillissement de l’œil.

Quels sont les principaux symptômes de la cataracte ?

L’apparition de la cataracte peut induire différents symptômes tels qu’une baisse de l’acuité visuelle avec la sensation d’une vision voilée, l’éblouissement, une modification de la perception des couleurs, une myopie progressive ou encore un phénomène de vision double sur un œil. Ces signes doivent vous alerter et vous inciter à consulter votre ophtalmologiste.

Quelle est l’évolution de la cataracte ?

La cataracte évolue progressivement au fil des années et provoque des troubles de la vision pouvant aller jusqu’à une cécité partielle ou totale, si elle n’est pas traitée.

Comment voit-on avec une cataracte ?

L’opacification du cristallin liée à la cataracte interfère avec la lumière qui pénètre dans l’œil et peut créer des troubles de la vision. Une personne atteinte de cataracte peut ressentir différentes gênes telles que la sensibilité à l’éblouissement, des images plus troubles et imprécises, une baisse de l’acuité visuelle, une baisse de la vision des contrastes, des couleurs plus ternes et un effet de halo peut apparaître autour des sources lumineuses. Cependant, la cataracte ne se manifeste pas de la même façon chez toutes les personnes atteintes. Vous pouvez ainsi ne ressentir qu’une seule gêne liée à la cataracte.

Comment la cataracte affecte-t-elle la vie ?

Le plus souvent, la cataracte se forme et évolue progressivement. Les premiers symptômes apparaissent avec l’âge, aux alentours de la soixantaine, et peuvent créer progressivement une gêne plus ou moins importante au quotidien. Lorsque la cataracte est plus avancée, elle devient très handicapante pouvant provoquer jusqu’à une cécité partielle ou totale de l’un ou des deux yeux. Il est donc important de consulter un ophtalmologiste qui pourra suivre l’évolution de votre cataracte, et lorsque cela est nécessaire, vous orienter vers un traitement chirurgical.

Comment fait-on le diagnostic de la cataracte ?

Le diagnostic de la cataracte est réalisé par votre ophtalmologiste qui va procéder à un examen ophtalmologique minutieux comprenant un dialogue approfondi avec vous afin d’évaluer la gêne subjective de la cataracte dans votre vie quotidienne. Dans un second temps, il procèdera à une mesure de l’acuité visuelle de loin et de près lui permettant d’évaluer la baisse visuelle liée à la cataracte. Puis à un examen de l’œil à l’aide d’une lampe à fente permettant de confirmer le diagnostic d’opacification du cristallin et d’apprécier le degré d’importance de la cataracte.

Quels sont les facteurs de risque de la cataracte ?

Tout comme l’âge, les carences vitaminiques, l’alcoolisme, le tabagisme, la mélanodermie et l’hérédité sont des facteurs de risque.

Comment savoir s’il s’agit bien d’une cataracte ?

Vous pouvez ressentir une sensibilité accrue à la lumière, une vue voilée, des couleurs perçues moins vives ou encore des contrastes moins nets, surtout en vision de loin. Ces signes doivent vous alerter et vous inciter à consulter votre ophtalmologiste.

Que faire en cas de cataracte ?

Il est important de consulter un ophtalmologiste qui pourra suivre l’évolution de votre cataracte, et si c’est nécessaire, vous orienter vers un traitement chirurgical.

Comment traite-t-on une cataracte ?

À ce jour, seule la chirurgie de remplacement du cristallin naturel par un implant intraoculaire permet de corriger la cataracte. Il n’existe pas de traitement médicamenteux à l’heure actuelle.

Comment traiter la cataracte par homéopathie ?
Comment soigner la cataracte par l’acupuncture ?

À ce jour, seule la chirurgie de remplacement du cristallin naturel par un implant intraoculaire permet de corriger la cataracte. Il n’existe pas de traitement médicamenteux à l’heure actuelle.

Comment se traite la cataracte chez l’enfant ?

Tout comme chez l’adulte, la cataracte se traite par une intervention chirurgicale.

Comment éviter ou ralentir la cataracte ?

A ce jour, aucun traitement ou procédé ne permettent d’éviter ou de ralentir la cataracte.

Que ressent-on lorsqu’on a une cataracte ?

Si vous êtes atteint de cataracte, une gêne visuelle s’installe progressivement. Néanmoins, vous ne ressentirez aucune douleur.

Que veut dire la cataracte secondaire ?

La cataracte secondaire ne correspond pas à une « repousse » ou à une « réapparition » de la cataracte mais à une nouvelle perte de transparence du cristallin après la chirurgie. La capsule postérieure naturelle du cristallin, située en arrière de l’implant intraoculaire, s’opacifie. L’opacification capsulaire postérieure se produit dans plus de 30% des cas au cours des années qui suivent la chirurgie de la cataracte. Il s’agit d’une des plus fréquentes complications post-opératoires.

Quel est le traitement d’une cataracte secondaire ?

Le traitement de la cataracte secondaire se fait au laser permettant de dégager les opacités qui gêne votre champ visuel.

Comment éviter la cataracte ? Comment prévenir le développement d’une cataracte ?

La cataracte est un processus naturel du vieillissement de l’œil. De ce fait, elle est inévitable.

Pourquoi les UV peuvent-ils provoquer la cataracte ?

Les UV peuvent atteindre le cristallin et créer des radicaux libres. Ainsi, la formation de ces radicaux libres entraine l’agrégation et la désorganisation des protéines du cristallin conduisant à une opacification de celui-ci.

Quel est le lien entre diabète et cataracte ?

Le diabète peut être à l’origine d’une cataracte « précoce ».

Pourquoi la cataracte est-elle plus précoce en Afrique ?

L’Afrique est un continent très ensoleillé. De ce fait, la population est plus exposée aux rayons UV que la normale. Les UV favorisent l’apparition de la cataracte1.

1Dr Yves Bokobza : La nouvelle chirurgie de l’œil. Ed. Odile Jacob Médecine.

Quelles sont les complications de la chirurgie ?

Même si la chirurgie de la cataracte a été perfectionnée ces dernières années avec des équipements à la pointe de la technologie, il peut quand même y avoir des complications comme des douleurs oculaires, un traumatisme de l’iris et des dommages à l’endothélium cornéen.

La cataracte : Guide à l’usage des patients et de leur entourage – Pr Christophe Baudoin, Dr Didier Félix, Edition 2005