FAQ
LA CHIRURGIE

QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES :

MES QUESTIONS :

Pourquoi opérer de la cataracte ?

L’opération de votre cataracte vous permettra de ne plus avoir de gêne visuelle dans vos actions de la vie quotidienne et améliorera ainsi votre qualité de vie. Une cataracte non traitée devient ancienne et très évoluée. L’opération de ce type de cataracte est généralement plus longue et peut entrainer plus de complications chirurgicales.

Où se faire opérer de la cataracte ?

Vous pouvez vous faire opérer dans un établissement privé (clinique) ou public (centre hospitalier général, régional, universitaire) pourvu d’un département « Ophtalmologie ».

Quand faut-il opérer de la cataracte ?

La décision de se faire opérer est un choix individuel, discuté avec votre ophtalmologiste. Votre médecin établira son diagnostic en se basant sur des critères de gêne visuelle propre à chaque patient. L’âge, le mode de vie et la gêne ressentie dans les activités quotidiennes sont notamment des critères à prendre en compte.

Quel bilan réaliser avant l’opération de la cataracte ?

Avant une chirurgie de la cataracte, votre ophtalmologiste procède à un bilan ophtalmologique complet. A cela s’ajoute des examens complémentaires tels que le calcul de l’implant intraoculaire qui sera implanté, et éventuellement d’autres examens dépendants de votre état de santé général ou des anomalies oculaires identifiées lors du bilan ophtalmologique.

Comment opère-t-on la cataracte ?

L’opération de la cataracte a lieu en milieu chirurgical stérile et se pratique, en général, sous anesthésie locale. Elle se déroule en 4 étapes et dure en moyenne 15 min. C’est une chirurgie planifiée dont toutes les étapes sont prévues à l’avance. Tout d’abord, le médecin procède à une courte incision dans la cornée, puis à l’ouverture de l’enveloppe du cristallin, avant l’extraction du cristallin et l’implantation d’une lentille intraoculaire dans l’enveloppe du cristallin.

L’œil est-il retiré pendant l’opération ?

Non, durant l’intervention le globe oculaire n’est pas sorti de son orbite.

Comment se passe une intervention de la cataracte ?

La chirurgie de la cataracte se déroule en quatre étapes :

1

Une petite incision dans la cornée : quelques gouttes d’anesthésiques sont appliquées afin de procéder à une anesthésie dite topique (locale). Une fois la zone à inciser insensibilisée, le chirurgien pratique une courte incision auto-étanche, inférieure à 3mm.

2

Ouverture de l’enveloppe du cristallin : cette incision permet au chirurgien d’accéder au cristallin. Il réalise une injection, à travers l’incision, d’un produit dit viscoélastique qui va faciliter le reste de l’intervention et protéger les parties internes de l’œil. Il procède ensuite à l’ouverture de l’enveloppe du cristallin qui va permettre son retrait.

 

3

Extraction du cristallin : le retrait du cristallin se fait par la technique de phacoémulsification. Cette technique consiste à émulsifier et à aspirer l’intérieur du cristallin en utilisant une sonde à ultrasons qui vibre à grande vitesse. L’intérieur du cristallin est entièrement retiré mais pas le sac capsulaire qui va permettre la mise en place de la lentille intraoculaire.

4

Implantation d’une lentille intraoculaire dans l’enveloppe du cristallin : la capsule est remplie à nouveau de produit viscoélastique afin de faciliter la mise en place de l’implant intraoculaire. Celui-ci est positionné dans un injecteur qui permet de l’implanter de façon contrôlée dans l’œil, sans agrandir l’incision.
En général, aucune suture n’est pratiquée car l’incision est auto-étanche.

Quelle est la durée de l’opération de la cataracte ?

L’opération se déroule en 4 étapes et dure en moyenne 15 min. Cependant, la durée de l’intervention peut varier selon la dureté de la cataracte ou à cause d’éventuelles pathologies associées.

Quels sont les soins après l’opération de la cataracte ?

Afin de prévenir toute inflammation ou infection de l’œil, les soins postopératoires sont indispensables. Ils seront prescrits par le chirurgien qui vous a opéré. Il s’agit principalement de gouttes de collyres pour nettoyer et désinfecter l’œil.

Quelle anesthésie pour cette opération ?
L’opération se fait-elle sous anesthésie générale ?

Le plus souvent, vous serez opéré sous anesthésie locale. Le chirurgien va donc instiller un produit anesthésiant à la surface de la cornée avec des gouttes ou directement dans l’œil, dans tous les cas avant le début de l’intervention.

En cas d’anesthésie locale, puis-je voir ou entendre le déroulement de l’intervention ?

L’opération de la cataracte s’effectue sous microscope opératoire. Vous serez ébloui par la lumière du microscope et vous ne « verrez pas » concrètement le déroulement de l’intervention. Toutefois, vous pourrez entendre les bruits et les paroles du chirurgien, et de son équipe qui seront d’ailleurs à votre écoute, et percevoir la lumière du microscope.

L’opération est-elle définitive ?

Les lentilles intraoculaires sont implantées de manière définitive quel que soit l’âge auquel on se fait opérer. Après plusieurs années, une cataracte secondaire peut apparaître. Elle se traite lors d’une autre intervention, avec un laser Nd : YAG. Toutefois, cette intervention a lieu en dehors du bloc opératoire.

Quelles sont les complications du laser YAG ?

Il existe plusieurs complications possibles après une intervention au laser Nd : YAG, pendant ou immédiatement après l’intervention : une augmentation de la pression intraoculaire, un décollement de rétine, une inflammation oculaire modérée transitoire (qui peut être contrôlée par l’administration de collyres anti-inflammatoires), un œdème maculaire, ou encore des impacts de laser sur l’implant, sans conséquence sur la vision si ces impacts sont réalisés en dehors de l’axe visuel. De manière plus rare, on peut aussi noter un déplacement de la lentille artificielle, plus communément appelée implant intraoculaire, et une récidive de l’opacification de la capsule postérieure.

Existe-t-il des contre-indications
au traitement chirurgical ?

Oui, il existe quelques contre-indications au traitement chirurgical de l’œil. La contre-indication absolue à l’intervention est l’existence d’une infection bactérienne ou virale oculaire, régionale voire générale, en cours d’évolution au moment prévu de l’opération. Les patients possédant une cornée avec un nombre insuffisant de cellules endothéliales doivent inciter le chirurgien à effectuer des examens complémentaires car cela peut entrainer un œdème cornéen chronique. Néanmoins, il est possible de réaliser une greffe de cornée à distance de l’intervention de la cataracte. L’existence d’une inflammation endoculaire (uvéite) est aussi une contre-indication à l’opération de la cataracte. De ce fait, il est nécessaire de réaliser un bilan complet à la recherche de sa cause et un traitement adéquat sera réalisé avant l’intervention.

Il est évident qu’il ne sert à rien d’effectuer l’intervention lorsque l’examen ophtalmologique et le bilan préopératoire démontrent que l’acuité visuelle est impossible à récupérer (par exemple, en cas d’un décollement de rétine ancien non opérable ou d’atteinte du nerf optique).

Une maladie oculaire concomitante contre-indique-t-elle la chirurgie de la cataracte ?

Non, mais il est important de dépister et d’étudier toute maladie oculaire associée à la cataracte, notamment la rétinopathie diabétique, le glaucome, et la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) afin d’informer le patient sur les résultats visuels après la chirurgie et de décider d’intervenir ou de s’abstenir si le résultat attendu est trop faible. Tout de même, une cataracte totale a souvent intérêt à être opérée afin de surveiller et de traiter les pathologies rétiniennes associées. En effet, si le cristallin est opaque, il est impossible d’observer la rétine.

Quelles sont les suites d’une opération de la cataracte ?

Dès la fin de l’intervention d’une chirurgie de la cataracte, le chirurgien place une coque protectrice, servant de pansement sur votre œil. Vous devrez la garder selon les indications de votre chirurgien. Le soir même de l’opération, une fois rentré chez vous, et selon la prescription du chirurgien, vous devrez démarrer votre traitement post-opératoire avec des collyres dans l’œil opéré.

Quel est le coût de l’opération de la cataracte ?

L’opération de la cataracte est entièrement prise en charge par la sécurité sociale et inclut la pose d’un implant monofocal. Cependant, des dépassements d’honoraires peuvent néanmoins rester à votre charge. Ils peuvent être couverts par votre mutuelle. Le surcoût lié à la pose d’implants toriques et/ou multifocaux n’est pas pris en charge par la sécurité sociale. Ce surcoût peut se situer entre 50€ et 600€, par œil, selon le type d’implant sélectionné avec votre chirurgien. Cependant, de plus en plus de mutuelles prennent en charge son remboursement. Il est important de vous renseigner pour connaître les conditions de prise en charge incluses dans votre contrat.

Que peut-on faire après une chirurgie de la cataracte ?
Comment récupérer de la chirurgie de la cataracte ?

Après une chirurgie de la cataracte, il est conseillé de rester au repos pendant quelques jours afin d’éviter toutes actions qui induiraient des traumatismes oculaires comme se pencher brutalement, soulever des charges lourdes, des activités sportives ou encore le frottement des yeux.

Après l’opération, faut-il prévoir
des lunettes de soleil ?

A l’heure actuelle, la majorité des implants existants sur le marché sont translucides tout en possédant un filtre ultraviolet. Cependant, ces filtres ultraviolets ne sont pas suffisants. Il est donc nécessaire de protéger la rétine avec des lunettes de soleil, en cas d’ensoleillement.

Des lunettes de vue peuvent-elles améliorer ma vision malgré
ma cataracte ?

Au début de son évolution, la cataracte rend l’œil myope. A ce stade précoce, il est possible d’améliorer, de manière transitoire, ce défaut visuel en changeant vos verres correcteurs ou lentilles de contact. Cependant, à un stade avancé de la cataracte, l’opacification du cristallin empêche de corriger ce trouble visuel engendré et seule l’intervention chirurgicale peut améliorer votre vision.

L’opération de la cataracte peut-elle corriger la myopie ou l’hypermétropie ?

Oui, il est possible de corriger la myopie en calculant la puissance de l’implant à poser en fonction du résultat réfractif. Il en est de même pour l’hypermétropie.

Comment opère-t-on presbytie et cataracte en même temps ?

A l’heure actuelle, il n’existe pas d’intervention chirurgicale permettant de soigner la presbytie. Cependant, votre chirurgien peut vous proposer la pose d’un implant multifocal, bifocal ou trifocal, qui permettra de compenser la gêne occasionnée par la presbytie en restaurant différents champs de vision. Vous pourriez ainsi être libéré du port de lunettes dans la majorité des activités quotidiennes.

Comment faire de la plongée après une chirurgie de la cataracte ?

Après une chirurgie de la cataracte, il est préférable d’éviter pendant quelques temps les bains en piscine ou en mer, ainsi que de faire de la plongée. Il est préférable de suivre les recommandations de votre chirurgien.

La cataracte : Guide à l’usage des patients et de leur entourage – Pr Christophe Baudoin, Dr Didier Félix, Edition 2005